Politique

Afrique de l’Ouest | Sécurité : Talon et Embalo discutent des stratégies des institutions sous régionales

AWR

Le président de la Guinée Bissau et président en exercice de la conférence des présidents de la Communauté Economique des Etas de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Umaro Sissoco Embalo a récemment effectué une tournée qui l’a également conduit au Bénin. Le dirigeant bissau-guinéen est arrivé à Cotonou dans l’après-midi du 11 janvier et a été accueilli à l’aéroport par le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci. Durant la visite de quelques heures, Umaro Sissoco Embalo a eu un tête-à-tête avec son homologue béninois Patrice Talon.

A l’issue de ces échanges, les deux hommes d’Etat ont animé un point de presse au cours duquel les sujets abordés ont été dévoilés. « …il a échangé avec moi sur la stratégie que la CEDEAO est en train de développer pour faire face au problème d’insécurité que nous connaissons. Un autre sujet qui l’intéresse beaucoup, c’est notre développement commun. Nos pays africains ne font pas exception aux difficultés que connait le monde. Mais nous avons à prendre nos responsabilités pour trouver les solutions internes pour passer ce cap difficile, pour renouer vraiment avec le développement », a laissé entendre le chef d’Etat béninois, qui ajoute que son homologue et lui ont aussi abordé le sujet relatif aux dernières élections législatives organisées au Bénin.

L’hôte de Patrice Talon s’est réjoui du calme dans lequel ces élections se sont déroulées et a saisi l’occasion pour féliciter le peuple béninois pour sa maturité démocratique. Selon Umaro Sissoco Embalo, le Bénin est un pays qui pèse beaucoup au sein de la CEDEAO et de l’UEMOA.

Avant l’escale de Cotonou, le président de la Guinée Bissau était à Ouagadougou où il a eu un entretien avec le chef de la junte militaire au pouvoir, le capitaine Ibrahim Traoré. D’après le communiqué de la présidence burkinabè, Embalo a à l’issue de l’audience avec le président du Faso, rassuré de la bonne conduite de la transition et a réaffirmé la disponibilité de la CEDEAO à soutenir et à accompagner les autorités de ce pays dans la lutte contre le terrorisme.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page