EconomieSociété

Energie | MCA- Bénin II : La coordination fait le bilan en production d’électricité et annonce un rallongement de 12 mois

Louis Tossavi

Le 22 juin 2017 prenait effet le deuxième accord de subvention du gouvernement des Etats-Unis d’Amérique au Bénin, à travers le Millenium Challenge Account (MCA) pour une durée de 5ans. Arrivé à son terme initial le 22 juin dernier, ce second compact a été prorogé pour 12 mois supplémentaires. Raisons évoquées, des contraintes dites exogènes selon les responsables de la coordination du programme au Bénin, qui ont convié les professionnels des médias locaux lors d’une séance d’information à ce propos.

Dresser le bilan des 5 années d’exécution du 2e compact du Millennium Challenge Account (MCA- Bénin II) et en présenter les réalisations, étaient l’objet de la rencontre d’information tenue le 22 juin dernier à Cotonou. Ce second compact comprend quatre (04) grands projets : réformes politiques et renforcement institutionnel, production d’électricité, distribution d’électricité et accès à l’électricité hors-réseau. Pour la mise œuvre efficace de ces composantes du programme, les USA ont débloqué 375 millions de dollars Us, soit plus de 230 milliards de francs CFA sous forme de don, avec une contribution du Bénin à hauteur de 30 millions de dollars Us (environ 18 milliards de francs CFA).

Face aux hommes des médias, le coordonnateur national du MCA-Bénin II, Gabriel Dégbègni a dressé en quelques lignes le bilan de ce programme, tant en termes de décaissement de fonds qu’en termes de réalisations physiques. On retient qu’à la date du 22 juin 2022, les ressources mises à disposition ont été engagées à 91% et décaissées à 70%. « Dans ce processus, nous avons procédé à la réhabilitation, à la modernisation et à l’extension du réseau électrique de la Société Béninoise d’Energie Electrique, toutes tensions confondues. Le programme a contribué à construire plus de 1000 kilomètres de lignes électriques. Que ce soit en câbles souterrains 63 KV (kilovolt), que ce soit en câble souterrains 15 KV, y compris la réhabilitation du réseau électrique aérien dans le nord notamment à Djougou, Natitingou, Parakou et environs. Nous avons également construit 8 postes électriques à Cotonou et dans les régions pour renforcer la capacité de transformation qui passe de 250 MVA (méga voltampère) à environ 1200 MVA. Ce qui va contribuer à stabiliser la tension et à réduire les pertes, mais également mettre à la disposition des consommateurs, de l’énergie électrique pour la satisfaction de leurs besoins », révèle Gabriel Dégbègni.

Toutes ces réalisations font que plus d’un tiers de la population béninoise a aujourd’hui accès à l’énergie électrique ce qui n’était pas le cas en 2016. Mieux, grâce au projet Accès à l’électricité hors-réseau, plus de 85.000 ménages ont pu pour la première fois, avoir de l’électricité générée par l’énergie solaire.

Dans son intervention, le coordonnateur national du MCA-Bénin a rappelé qu’avant 2016, la capacité de production locale de l’énergie électrice était de 0 mégawatt. Mais plus de 5 ans plus tard, le pays dispose aujourd’hui de 127 mégawatts. Ceci surtout grâce à la volonté politique et l’appui des partenaires. Actuellement, 4 centrales photovoltaïques sont en cours de construction et l’énergie qu’elles produiront répondra aux besoins énergétiques des populations entre 30 et 35% de la demande journalière.

Réformes et appuis aux institutions  

Toujours selon les explications du coordonnateur, MCA-Bénin II a permis de construire un centre national de contrôle de la distribution de l’électricité à Akassato (centre principal) et un autre à Bohicon (centre replis). « Depuis ce centre, on peut télé conduire et exploiter les autres postes », informe Gabriel Dégbègni.

Pour ce qui est des centrales solaires photovoltaïques, le processus de sélection de producteurs indépendants de production d’électricité qui doivent se charger de la construction de l’exploitation de ces centrales est en cours et la phase commerciale est presque achevée. Sans oublier toutes les réformes qui ont été engagées dans le secteur, pour la production d’électricité ou l’électrification hors-réseau à travers la mise en place d’un cadre réglementaire adopté par le gouvernement béninois.

Par ailleurs, MCA-Bénin II a appuyé l’autorité de régulation de l’électricité (ARE) pour accompagner le secteur afin qu’un équilibre financier soit assuré pour sa viabilité et sa durabilité.

La bonne nouvelle

La grande annonce faite au cours de cette rencontre d’information avec la presse, c’est que malgré qu’il soit finit et tenant compte des conséquences de la pandémie de la Covid-19 et de la guerre en Ukraine qui ont mis en difficulté la mise en œuvre de certains aspects du programme, les autorités américaines ont décidé de rallonger le MCA-Bénin II de 12 mois avec un bonus de 16 millions de dollars Us. Ce qui portera l’aide des Etats-Unis à un total de 366 millions de dollars.

Le directeur résident du Millennium Challenge Corporation (MCC) au Bénin, Christopher Broughton a pour sa part félicité les responsables de ce 2e compact de la gestion transparente faite des fonds mis à disposition.

A la question de savoir si le Bénin pourrait être éligible à un 3e compact du MCA au vu de ces bons résultats, enregistrés, ce dernier a répondu en substance : « Le Bénin a géré bien les fonds qui ont été donnés par les Etats-Unis. Si la gestion n’avait pas été parfaite, je ne serais pas ici au Bénin depuis longtemps. On assure la gestion des fonds au quotidien. C’est mon rôle en tant que directeur résident de MCC. Nous avons également plusieurs structures qui accompagnent le MCA II dans la gestion des passations des marchés et des audits annuels. On peut remarquer avec satisfaction, le niveau de professionnalisme du MCA II. On espère que d’ici la fin de l’année, nous allons signer ce 3e accord entre les Etats-Unis d’Amérique et le Bénin », déclare Christopher Broughton.

Les perspectives

En termes de perspectives à court terme, le coordonnateur national indique qu’ils envisagent achever tous les travaux d’ici la fin de l’année 2023, pour s’inscrire dans la durabilité et la viabilité. « Les perspectives à court terme, c’est d’achever tous les travaux. Puisque nous nous inscrivons dans la durabilité et dans la pérennisation des infrastructures, c’est poursuivre les activités avec les partenaires pour le transfert des compétences, des infrastructures réalisées, mais nous assurer que toutes les dispositions sont prises pour l’entretien, la maintenance, la bonne exploitation, afin qu’elles servent nos communautés, nos populations pour les 20, 30 années à venir », a rassuré Gabriel Dégbègni.

Rappelons que l’objectif du gouvernement des Etats-Unis en initiant le Millennium Challenge Account, est de réduire la pauvreté, d’impulser la croissance économique des pays qui remplissent les critères d’éligibilité. Le premier compact du MCA au Bénin a été signé en 2004 et bouclé avec succès en 2011. Le pays a obtenu un deuxième accord de subvention du gouvernement américain signé le 9 septembre 2015 et entré en vigueur en juin 2017.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page