PolitiqueSociétéSport-ancienSports

Rétro 2021 : Flash-Back sur quelques faits marquants de l’année en Afrique et dans le monde

L’année 2021 s’est achevée et Africa World Radio vous propose un flashback sur quelques évènements qui l’auront marquée dans le monde et  en Afrique surtout.

20 janvier,  Joe Biden investi 46e président des Etats-Unis

Le 46e président des Etats-Unis, le démocrate Joe Biden élu à l’issue de l’élection présidentielle du 3 novembre 2020 a officiellement prêté serment le 20 janvier 2021 à Washington, de même que sa vice-présidente Kamala Harris. Mais avant cette cérémonie solennelle, le couple présidentiel a suivi un office religieux à la cathédrale  Saint-Matthieu l’Apôtre. Quelques membres de l’administration Biden et invités ont pris part à cette messe. Le président sortant, le républicain Donald Trump a été le grand absent de cette investiture. En partant de la Maison Blanche, il a promis revenir d’une manière ou d’une autre.

21 février, Mohamed Bazoum élu nouveau président de la République du Niger

L’ancien ministre de l’Intérieur Mohamed Bazoum a remporté le second tour de l’élection présidentielle au Niger avec 55,75% des suffrages exprimés, contre 44,26% pour son principal challenger Mahamane Ousmane. Son élection sera validée quelques jours après par la Cour Constitutionnelle. Mohamed Bazoum succède à Mahamadou Issoufou qui aura passé 10 ans au pouvoir. Diplômé en philosophie à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le nouveau président a également obtenu une maitrise en philosophie politique et morale, un diplôme d’études approfondies (DEA), option logique et épistémologie. Ancien membre du Syndicat National des Enseignants du Niger (SNEN), il a enseigné la philosophie dans des collèges  avant d’entamer une carrière  politique. Il était le candidat du parti au pouvoir dans cette compétition électorale.

20 avril, décès du Maréchal du Tchad,  Idriss Deby

Au pouvoir depuis 1991, le maréchal du Tchad Idriss Deby a déposé le tablier de la vie le 20 avril 2021 des suites de blessures reçues sur le champ de baille alors qu’il était à la tête de son armée au nord du pays et combattait les rebelles. « La disparition du président Idriss Deby Itno est une lourde perte, non seulement pour son pays, le Tchad pour lequel il est allé jusqu’au sacrifice suprême, mais aussi pour la région sahélienne et l’Afrique. Il s’est illustré dans notre histoire récente qu’il a d’ailleurs contribué à façonner par son engagement et sa vision d’une Afrique unie et forte », avait écrit Bah N’daw, alors président de la transition malienne dans un communiqué.

Juste après l’annonce de sa mort, un conseil militaire dirigé par Mahamat Idriss Deby Itno, fils du disparu, a pris les commandes du pays. Quelques jours après, des obsèques nationales  ont été organisées à N’Djamena en présence de plusieurs chefs d’Etat dont ceux du G5 Sahel et le français Emmanuel Macron. Ces derniers ont saisi l’occasion pour rendre un dernier hommage à Idriss Deby.

Mai, Kassim Doumbia, premier africain élu maire de la province de Nouveau-Brunswick au Canada

Originaire de la Côte d’Ivoire et installé au Canada depuis 2000, Kassim Doumbia a été élu en mai dernier, maire de la municipalité de Shippagan dans la province du Nouveau-Brunswick au Canada. Il est le premier maire afro-canadien de cette province. Mais avant cette consécration, Kassim Doumbia avait déjà été élu conseiller municipal depuis 2010. « Pour moi c’est un signe que l’avenir est prospère où on voit la jeunesse qui ne fait pas de distinction avec la couleur et la race, mais vraiment la personne. Si on m’avait dit au départ que j’allais rester ici pendant 21 ans je n’allais peut être pas croire. Mais je suis resté ici, je suis très content du chemin parcouru depuis 2000 », avait déclaré le nouveau maire de Shippagan juste après sa victoire.

17 juin, Laurent Gbagbo de retour en Côte d’Ivoire après 10 passés à La Haye

2 ans après son acquittement par la Cour pénale internationale (Cpi), l’ancien président Ivoirien Laurent Gbagbo a effectué son grand retour au pays après l’avoir quitté en 2011. A Abidjan, il a été accueilli par des milliers de compatriotes parmi lesquels des membres de sa famille, des anciens collaborateurs, des sympathisants et des curieux. « Je suis heureux de retrouver la Côte d’Ivoire et l’Afrique. Je suis votre soldat, je reste mobilisé », a-t-il lancé à ses supporters venus nombreux l’accueillir. Sur place, Laurent Gbagbo a remis son costume d’acteur politique de premier plan en Côte d’Ivoire. C’est ainsi qu’en octobre, il a lancé sa nouvelle formation politique dénommée, Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI).

5 septembre, Mamadi Doumbouya renverse Alpha Condé en Guinée et s’empare du pouvoir

Très tôt dans la matinée du 5 septembre 2021, des militaires réunis au sein du comité national du rassemblement et du développement (CNRD), sous le commandement du Colonel Mamadi Doumbouya ont pris le pouvoir en Guinée après avoir renversé Alpha Condé dont la réélection pour un 3e mandat était contestée par beaucoup de Guinéens.  « Nous avons décidé, après avoir pris le président, qui est actuellement avec nous, de dissoudre la Constitution en vigueur, de dissoudre les institutions ; nous aussi décidé de dissoudre le gouvernement et de fermer les frontières terrestres et aériennes”, avait indiqué le nouvel homme fort de la Guinée au micro de Africanews.

18 septembre, Iron Biby bat le record mondial du ‘’Log Lift’’

Depuis septembre 2021, le Burkinabé, Iron Biby de son vrai nom Cheick Ahmed al-Hassan Sanou est devenu l’homme le plus fort du monde après soulevé une  bûche de 229 kg en Ecosse à Glasgow au cours d’une compétition internationale. II devient ainsi le recordman du ‘’Log Lift’’. Titulaire d’un master en administration des affaires, le nouveau champion du monde  qui a  débuté sa carrière sportive internationale en 2013, a été accueilli comme un héros à son retour au Burkina-Faso.  « C’est très grand pour moi, parce que depuis 2018, je cherche à battre ce record du monde. Beaucoup d’athlètes qui ont commencé leur carrière de strongman l’ont terminée sans briser ce record » s’est réjoui Iron Biby à sa descente d’avion.

22 décembre, Moussa Dadis Camara revient en Guinée plus de 10 ans après

En exile au Burkina-Faso depuis qu’il a quitté le pouvoir en 2009, l’ancien président de la transition en Guinée, Moussa Dadis Camara est retourné dans son pays. Ceci avec l’accord de la junte au pouvoir. D’ailleurs, le président du comité national du rassemblement  et du développement (CNRD), Mamadi Doumbouya a reçu le capitaine 4 jours après son retour au pays, de même que le général Sékouba Konaté, également ancien président de transition qui a été aussi autorisé à rentrer. « Je suis prêt à me mettre à la disposition de la justice, car personne n’est au-dessus de la loi », disait Moussa Dadis Camara à son retour au bercail.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page