Politique

USA : les avocats de Trump jubilent après son acquittement

Ce samedi le second procès en destitution de l’ex président américain Donald Trump prenait fin. Cinq jours durant, les représentants démocrates ont tenté de faire fléchir le Sénat afin qu’il puisse reconnaitre l’ancien chef d’Etat républicain couple d’incitation à la violence. Mais le verdict est tombé, Donald Trump est acquitté. L’accusation démocrate n’avait pas réussi à rallier à sa cause les sénateurs républicains nécessaires pour faire pencher la balance. Pour la Défense, la partie avait été ardue et c’est avec un profond soulagement et des débuts de jubilation que les avocats de Trump ont accueilli la nouvelle de leur victoire.

« Nous allons à Disney world »

Disney World est l’un des plus grand complexe de loisirs des USA et du monde. Un endroit régulièrement fréquenté par des millions d’américains. Mais si en ce samedi, Michael van der Veen l’un des « boss » du collège d’avocats de Donald Trump en joute au Capitole, s’est écrié « Nous allons à Disney world » ; c’était plus pour dire sa profonde satisfaction du verdict du Sénat, que pour lui une véritable invitation à s’amuser. Et un moment peut-être, van der Veen, avait douté.

C’est que pour le collège d’avocats chargé de défendre le président américain, les choses n’avaient pas été simples. L’ancien procureur Bruce Castor (cabinet van der Veen, O’Neill, Hartshorn and Levin) et David Schoen ont eu maille à partir avec une accusation démocrate passionnée et techniquement préparée. Vidéos inédites, graphiques et plaidoyers enflammés, les démocrates n’avaient lésiné sur aucuns moyens pour faire condamner l’ex chef d’état républicain. Mais le Sénat par 57 vote ‘’contre’’ et 43 ‘’pour’’, en ont décidé autrement, une majorité de 67 sénateurs ‘’pour’’ étant nécessaire pour faire condamner Donald Trump.

Si le vote du Sénat avait été tout autre, Donald Trump serait devenu le premier président des États-Unis à avoir été destitué et condamné au Sénat. Un coup dur politique dont le milliardaire et le Parti Républicain, auraient pu ne pas se remettre. En outre, condamné, Trump aurait perdu ses avantages en tant qu’ancien président et aurait pu être disqualifié pour occuper une quelconque autre fonction publique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page