Politique

Présidentielle au Cameroun: des incidents en zone anglophone

Un seul tour, mais de nombreuses interrogations ce dimanche 7 octobre au Cameroun où l’on vote pour l’élection présidentielle. Les bureaux ont ouvert et les électeurs peuvent choisir entre huit candidats, dont le président Paul Biya, au pouvoir depuis 36 ans. Les autorités assurent que des mesures ont été prises pour garantir la sécurité du scrutin, notamment dans les zones anglophones.
Informations données en temps universel (TU),
Pour réactualiser cet article cliquez ici

15h20 : En ce jour de scrutin, les internautes camerounais sont très actifs sur les réseaux sociaux avec les hastags #etoudi2018 et #237vote. Pour la première fois de l’histoire du Cameroun, la campagne électorale a en effet été aussi très dynamique sur les réseaux sociaux.

15h : Si le scrutin se déroule dans le calme à Yaoundé, un observateur électoral d’un centre de vote du quartier Bastos a toutefois déploré au micro de l’absence des représentants de certains partis. « Les partis politiques ne sont pas représentés dans tous les bureaux de votes. Il n’y a que trois partis qui sont représentés, le RDPC, MRC et le SDF. Cela pose un problème de transparence », a-t-il affirmé.

14h35 : A Yaoundé, dans le quartier d’Obobogo, notre correspondant est allé à la rencontre des électeurs. L’un d’entre eux, Didier, se dit plutôt satisfait du déroulement du vote. « En tant que citoyen camerounais, j’ai exercé mon droit et j’ai pu constater que par rapport aux années passées, cette fois-ci les choses ont l’air un peu plus sérieuses », a-t-il expliqué au micro de RFI.

14h10 : Sur les réseaux sociaux de nombreux Camerounais postent fièrement des photos de leur carte d’électeur ou de leur doigt tâché d’encre pour montrer qu’ils ont accompli leur devoir de citoyen.

13h50 : Comme nous vous l’expliquions, il est parfois difficile pour les électeurs de trouver leur nom sur les listes électorales, comme en témoigne cette photo prise par notre correspondante devant l’un des 11 bureaux de vote du lycée bilingue Newbell de Douala.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page