Santé

Omicron : ségrégation des ressortissants de l’Afrique australe : L’UA et l’ONU, même combat !

Depuis la découverte d’une nouvelle forme de la Covid-19 (Omicron) en Afrique du Sud, des restrictions  de voyage sont imposées aux ressortissants de cette région du continent. Une situation qui n’est pas du goût du président de la Commission de l’Union Africaine (UA) qui s’est rendu à New-York ce 1er décembre 2021 pour un entretien avec le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) autour de cette actualité. Selon nos confrères de Rfi qui a couvert cette rencontre, Moussa Faki Mahamat et Antonio Guterres ont partagé leur indignation face à une situation qualifiée de « ségrégation ». Le patron de l’ONU a tiré la sonnette d’alarme contre l’injustice et l’immoralité de la communauté internationale envers l’Afrique. Le président de la commission de l’UA pour sa part, a également déploré cette attitude de méfiance vis-à-vis du continent noir. « Il a été révélé que ce virus existait dans un ou deux Etats Européens bien avant les révélations faites par l’Afrique du Sud. Donc cela ne se justifie pas. Nous ferons tous les efforts pour que les Etats comprennent la nécessité de lever cette mesure totalement injuste », a-t-il conclu.

Aux dernières nouvelles, deux cas positifs à la variante Omicron dont une personne vaccinée, ont été confirmés aux États-Unis. Les recherches de personnes contacts pour retracer le fil de contagion seraient en cours.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page